Colporteur - tournée en Bretagne 2019

Jour 3: Rennes


Il pleut. On m’avait averti.

Me voilà en Bretagne! J’espérais un peu naivement, qu’en débarquant du bus tout à l’heure, je tomberais sur un pub où je discuterais avec mes voisins de comptoir, et que je trouverais un gîte pour la soirée. Je suis plutôt solo, dans une petite crêperie, à boire un cidre, tranquille à ma table après m’être repu d’une énorme crêpe aux andouilles. Je coche des cases sur ma liste de choses à goûter ici! Ceci dit, ces choses sont accessoires à ce voyage. Le vrai but, est d’aller à la rencontre des gens, par le conte.

-Toc toc toc! Bonjour, moi c’est Patrick; vous aimeriez entendre des histoires en échange d’un petit coin où je pourrais dormir?

Si j’arrive à faire ça quelques fois durant ce voyage, je serai comblé. D’ici là, je me vois contourner le moment où je cogne aux portes. Je cherche à me faire référer par des gens que je connais, je cherche à rencontrer des gens dans un autre contexte pour ensuite leur dire que je cherche un hébergement. Bref, je reste le plus près possible de ma zone de confort. Comme quelqu’un qui lutte contre lui-même pour sauter à l’eau. Cette sensation me signale que je fais bien de tenter cette direction. J’ai beaucoup à y apprendre si c’est tout sauf confortable pour moi.

Ceci dit, j’essaie de bien profiter de mon confort quand même. Je suis actuellement assis dans une crêperie, avec un gros bol de cidre, à lire un roman et taper un petit texte (merci Matthew pour le clavier bluetooth, c’est trop pratique de pouvoir utiliser mon cellulaire en guise d’ordinateur sans taper avec mes pouces!), c’est pas rien!

Sur ce, je me dirige du côté de « La rue de la soif », voir si j’arrive à me faire des amis là-bas, avant de me diriger vers la petite auberge jeunesse où je viens de réserver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *