Le conteur

Patrick s’est tourné vers le conte en 2012 alors qu’il cherchait du sens. À ce moment riche d’une dizaine d’années d’expérience en improvisation, il a découvert le conte à tâtons, en suivant les traces des quêteux avec qui il s’est étonné d’avoir beaucoup en commun.

« Et il y a eu l’histoire. Le conte. Ce coup de foudre. Raconter quelque chose qui n’appartient à personne, sinon à tout le monde. Le privilège d’être cet artisan qui porte un bien collectif un peu plus loin. Pour moi, le conte devient à la fois un véhicule pour jouer avec le sens, par l’humour ou la poésie, pour critiquer notre société ou souligner ce qu’elle a de meilleur; mais le conte est également ce passager duquel on doit prendre soin, le laisser parler, pour ne pas brouiller sa sagesse centenaire et toujours actuelle. »

Capture lors d’une prestation à la Maison de la littérature de Québec. Crédit photo: Cath Langlois

Médias:

Mérite:

  • 2017 – Prix du mérite – volet communautaire de l’Association québécoise des interprètes du patrimoine (AQIP)

Affiliations:

 


Prochains spectacles:

11 mai 2018,
Lieux:  Salle Wilfrid-Joseph, Paspébiac
Heure: 18h00
Coût: 10,00$
Description: Présentation d’un spectacle de conte d’une durée de 60 minutes lors du Festival du TRAC de Paspébiac
Lien vers l’événement

18 mai 2018,
Lieux:  Salle de spectacle La Pointe Sec, Mont-Louis
Heure: 20h00
Coût: Contribution volontaire de 10,00$ à la porte
Description: Présentation du conte « Le mari de la Grande Jeanne » (ouin, les titres, ce n’est pas ma force!). Durée approximative de 75 minutes
Lien vers l’événement

25 mai 2018,
Lieux:  Salle de spectacle La Pointe Sec, Mont-Louis
Heure: 20h00
Coût: Contribution volontaire de 10,00$ à la fin du spectacle
Description: « Ceci n’est pas un conte« . Soirée d’improvisation expérimentale où le public choisira les thèmes, les univers et les ambiances dans lesquels devront se dérouler les contes improvisés par le conteur qui sera seul sur scène. L’événement sera d’une durée de 90 minutes.
Lien vers l’événement